LETTRE DU SÉMINAIRE 87
 

ARTS & SOCIÉTÉS

Avec le concours de la Fondation de France
Centre d’histoire de Sciences Po

 
 

SÉMINAIRE DU 2 MARS 2016

CHOSES DU MUSÉE
ACCÉDER AU CONTENU DE LA LETTRE


Mélanie Roustan
Choses du musée, ancêtres (re)venus du passé.
Le cas des têtes māori


Direction : Laurence Bertrand Dorléac
Rédaction : Carole Giry
Traduction : David Ames Curtis

AccÉder aux LETTRES PRÉCÉDENTES




 
EDITORIAL

 

Ethnologue et anthropologue, Mélanie Roustan a enquêté sur L’emprise des objets (titre de son livre publié en 2007). Elle se livre pour nous à une analyse approfondie de ces choses qui furent sacrées pour des raisons bien différentes de ce qui les définit chez nous, une fois entrées au musée. Le cas des têtes Māori du XVIIIe siècle, tatouées et momifiées, permet de saisir à quel point il est impossible de les prendre comme de simples objets. Rapatriées en Nouvelle-Zélande après une cérémonie, en janvier 2012, ces têtes ont finalement retrouvé leur fonction initiale en laissant derrière elles des traces durables qui nous obligent à la réflexion politique.

 

Laurence Bertrand Dorléac
  ISSN 2268-3119    

Letter published with the support of the Foundation of France
Contact